Bien-être·Manger

Le jeûne : mon expérience sur 24h

Hello ! Me revoici. J’ai pas mal de choses à vous dire… ça fait quelques temps que je n’ai pas publié mais je compte bien y remédier.

maraichage quincampoix rouen infusion thé la vie en vrac jeûne expérience

Aujourd’hui j’ai décidé d’entamer un jeûne. Depuis quelques temps je lis que c’est une expérience bénéfique pour le corps, et entre nous, en ce moment mon corps me dit que les excès il y en a un peu assez ! (Nous noterons la rime.)

Alors du coup ce matin, en partant palisser les tomates (oui, ça aussi c’est nouveau, je fais du maraichage à mi-temps, et croyez-moi je m’éclate ! Mais je vous en dirais plus bientôt) je n’ai pas pris de petit déjeuner. Et à la pause de 10h avec mes collègues, j’ai bu un thé. (J’ai lu que c’était déconseillé dans le sens ou ça pourrait ouvrir l’appétit, mais ça je l’ai lu après, personnellement ça me fait l’effet d’un verre d’eau alors j’en bois quand même, en attendant de lire d’autres conseils)

maraichage rouen quincampoix jeûne expérience

Il est 12h47, j’ai bu de nouveau un thé. Je dois dire que je me sens plutôt bien.

Normalement on est censé d’après mes lectures et les conseils de ma collègue qui a une maman habituée au jeûne, ne pas travailler. Mais j’ai aussi lu que les bénéfices du jeûne peuvent être compléter par de la marche. Alors je me suis dit que prendre soin des légumes et des fruits peut-être apparenté à de la marche, qu’en dites-vous?

Je vais aller faire une sieste parce qu’elle m’est indispensable étant donné mon réveil à 5h45 du matin. Elle me permet (même en période normale) de recharger les batteries pour entamer la seconde partie de ma journée.

Je vous en dis plus demain matin. On fera un point sur la perte de poids éventuelle, et mon ressenti. Je dois avouer que j’ai prévu de sortir au cinéma ce soir, parce que je sais que dans ces cas-là nous « grignotons » rapidement, et qu’il sera donc moins difficile de laisser M. Hibou manger tout seul.

Pour le moment je n’ai pas faim, et voir mon collègue manger une gaufre chocolatée ne m’a pas rendu dingue. Alors je tiens bon et je n’éprouve pas (encore) de difficulté. La seule sensation désagréable que je note c’est la bouche un peu pâteuse, mais je vais boire de l’eau ça devrait aller mieux.

Si vous avez de l’expérience dans le jeûne, n’hésitez pas à nous la faire partager dans les commentaires.

(Ah oui j’ai oublié de vous dire que j’ai lu que c’était bien de se préparer lorsque l’on fait un jeûne, c’est à dire ne pas manger gras avant… Je vous mets ce lien que j’ai beaucoup aimé un article de Violaine Gelly et celui-ci aussi pour en savoir un peu plus )

Mise à jour :
Alors pour tout vous dire, la conclusion de ce jeune est qu’il faut se préparer avant de se lancer dans cette entreprise.
Le soir a été la période la plus difficile. Pour moi, le dîner est un moment particulièrement important ou on prend le temps de cuisiner, de saliver pendant la préparation du repas… et de partager des saveurs. La nourriture pour moi est une source de plaisir qui m’a drôlement manqué.
Ensuite, en me réveillant le lendemain matin j’ai fait une crise d’hypoglycémie. C’était pas franchement marrant. J’ai commencé à avoir drôlement chaud et à trembler. J’ai du me recoucher en attendant que mon petit déjeuner (plus copieux que d’habitude) me redonne l’énergie dont j’avais besoin. J’ai donc retardé mon départ, ce qui n’était pas très grave mais j’ai presque cru que je n’allais pas pouvoir aller cueillir mes fraises !
Finalement en me réveillant (second round) ça allait beaucoup mieux et je pétais le feu arrivée au taf.

Donc, si on veut tenter l’expérience on se désintoxique progressivement, en diminuant les aliments gras, les sucres, l’alcool… tout ce qui n’est pas très sain. Je pense sincèrement que ça peut être l’occasion après le jeune de repartir sur une alimentation plus saine et des heures de repas fixes sans grignotage.

Mine de rien je suis quand même contente d’avoir tenté le coup. Ça m’a appris où était mes limites, et que peut être que j’y vais un peu fort avec le sucre pour que mon corps soit en manque si rapidement…

Ah et dernier conseil, c’est quand même certainement mieux de faire ce genre d’expérience un week-end par exemple, ou à un moment ou on ne va pas travailler le lendemain… ; )
Et pas de perte de poids significative (600g) pour moi ça constitue le point de départ vers une alimentation plus saine et l’arrêt des excès.
J’espère que vous aurez bien ri, parce qu’autour de moi quand je raconte ça, ça fait marrer…
Passez une belle journée !

 

maraichage quincampoix rouen infusion thé la vie en vrac jeûne expérience

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s