Bien-être

Le maraîchage cette libération

Bonjour !

Me revoilà avec un article un petit peu particulier. Je vous disais dans l’article précédent que mes matinées riment avec fraises, radis, petits oignons, désherbage et j’en passe.

Alors voilà, il y a maintenant 2 mois et demi, j’ai atterri à Quincampoix sur l’exploitation d’Alex. Alex c’est un maraîcher. Il cultive des légumes et des fruits sur deux hectares et je crois qu’il le fait avec amour. Et une fois qu’on a ramassé le fruit de son travail (oh oh oh) il va faire les marchés pour nourrir (et bien nourrir !) les habitants des alentours !

Le maraîchage pour moi c’est comme une renaissance. Il y a deux facteurs, le travail de la terre qui génère une reconnaissance naturelle on ne peut plus agréable, gratifiante, bénéfique… Et la super équipe qui m’entoure. Dans les champs, pas de prises de tête, on s’entraide, on fait attention les uns aux autres, on prend soins des cultures et on est toujours là s’il y a besoin.

Il y a quelques années de ça, j’ai fait les vendanges près de Reims. C’est une expérience à peu prés similaire. Tu rencontres des gens qui viennent de milieux différents, tous venus avec leurs histoires, tu vis deux semaines intenses physiquement mais aussi humainement. Et quand tu repars tu as grandi. On t’a remis les idées en place.

DSC_0100

Pour le maraîchage c’est un peu pareil sauf que ça dure 6 mois. Et qu’en 6 mois on en apprend des choses. On apprend des choses sur le travail de la terre, la nature, comment poussent toutes ces choses que l’on a dans nos assiettes. Mais j’ai aussi beaucoup appris sur moi. Le maraîchage m’apaise, me canalise et m’a fait comprendre que je n’avais pas envie de rentrer dans une case. Mon parcours professionnel est ce qu’il est, et il deviendra ce qu’il deviendra. Au fil des opportunités, j’irai là où bon me semble en arrêtant de me demander si ça fera bien sur mon CV. Il y a des choses bien plus importantes qu’un CV. Des valeurs qu’on oublie à force de courir après je ne sais quoi.

Alors voilà, je suis Elodie Inguanta, ouvrière maraichère le matin, communicante l’après-midi.

photo

 

DSC_0095

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s